Comment investir dans des ETF ?

Vaut-il la peine d’investir dans des ETF ? Que sont-ils exactement ? En effet, le monde de l’investissement privé est devenu particulièrement varié, grâce aussi aux opportunités offertes par l’internet banking ; un système qui permet désormais à chacun d’acheter et de vendre n’importe quoi sur le web.

Parmi les produits financiers les plus intéressants du moment, on trouve les ETF qui sont des formes passives de gestion de l’épargne collective ; c’est-à-dire, qui répliquent à tous égards la performance d’une certaine matière première, d’un indice ou d’un marché.

Les avantages de ce type de fonds d’investissement sont différents en ce que, comme nous le verrons plus loin, les coûts associés à la gestion peuvent être réduits sans problème ; en plus, vous pouvez avoir une tendance identique à celle du marché qui vous intéresse.

Ce sont des avantages très importants car, toutes choses égales par ailleurs ; ils vous permettent d’avoir des rendements plus élevés que les autres investissements bancaires précisément en raison de l’aspect moins coûteux par rapport aux fonds gérés activement.

Voyons ensemble pourquoi il vaut la peine d’investir dans les ETF ; comment ils fonctionnent ; où ils sont achetés, combien vous pouvez gagner ; comment ils sont imposés et quels sont les avantages par rapport à des formes d’investissement qui peuvent être considérées comme similaires.

Si vous cherchez un  guide complet sur les ETF, qui permet de bien comprendre le fonctionnement de l’outil avant d’investir ; alors, sachez que vous êtes définitivement au bon endroit. Commençons alors !

ETF : Que sont-ils et comment ils fonctionnent ?

Les ETF sont des fonds gérés passivement qui, par leur composition, reflètent à l’évolution de la valeur d’une matière première ou d’un indice (techniquement parlant des indices de référence).

Il n’y a pas de gérants qui se concentrent sur des actions considérées comme moins chères, comme dans le cas des OPCVM à gestion active ; mais il s’agit de la parfaite réplique de ce qui se passe de manière générale sur un marché donné.

Cette configuration particulière a fait des ETF des outils très intéressants tant pour ceux qui les gèrent que pour ceux qui les achètent :

  • Il n’est pas nécessaire d’avoir des analystes et des outils d’analyse avancés ; car le fonds est géré passivement et n’a donc qu’à s’occuper du maintien des proportions de titres pouvant reproduire l’évolution de l’indice lui-même,
  • Il n’est pas nécessaire pour ceux qui achètent cet instrument de gérer leurs actifs ; car les systèmes qui automatisent la composition du portefeuille s’en chargeront.

Pourquoi les choisir pour votre stratégie ?

importance des ETFMais pourquoi investir dans les ETF ? Ces instruments ont gagné leur réputation grâce au fait que les fonds à gestion active sont connus pour avoir des difficultés à battre l’indice de référence ; ou à enregistrer des performances supérieures à la gestion passive (y compris les ETF).

Il existe de nombreux Exchange Traded Funds, qui peuvent être vendus en bourse comme tout autre instrument boursier et ont une bonne flexibilité.

En plus de cette flexibilité et de la plus grande capacité à performer positivement ; ils permettent la possibilité de diversifier votre portefeuille et d’investir sur le long terme. De plus, vous savez toujours dans quoi votre argent sera investi. Comme nous l’avons vu plus haut, en effet, les gérants sont liés par la composition de l’indice que l’ETF prétend répliquer.

Comment investir : ETF à gestion passive VS fonds à gestion active

Les ETF sont considérés comme beaucoup plus rentables que les fonds à gestion active qui sont généralement proposés par les banques. Les fonds gérés activement sont en effet créés dans le but de battre l’indice de référence (généralement un indice boursier) grâce à des opérations spéciales réalisées par un gestionnaire.

Les fonds gérés activement présentent, en résumé, les problèmes suivants :

  • Coûts de gestion bien plus élevés que les ETF : cela se produit parce que la société de gestion qui investit l’argent pour nous « activement » doit être rémunérée, sans se contenter de « copier » l’indice de référence ; et la structure de vente (promoteurs financiers et banques) doit être rémunérée ce qui favorise les actifs fonds,
  • Moins de transparence : alors que l’ETF indique clairement où notre argent sera investi, le gestionnaire prend des décisions discrétionnaires sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle,
  • Moins de liquidité : de nombreux fonds ne sont pas cotés en bourse et ne peuvent donc pas être négociés rapidement ; les ETF, en revanche, peuvent être achetés et vendus dans un délai relativement court et il est donc possible de désinvestir rapidement,
  • Pire performance : 90% des fonds gérés activement ne battent pas l’indice de référence pour toute une série de raisons.

Quelques avantages supplémentaires des ETF

Voyons ensemble quels sont les avantages d’investir dans les ETF par rapport à d’autres formes d’investissement plus directes :

  • Il y a la possibilité d’intervenir sur un indice dans son intégralité, en suivant sa tendance ; ce qui serait impossible à faire avec ses propres actifs et sans avoir un accès direct aux ordres de bourse,
  • Il y a la possibilité d’investir sur des marchés qui ne seraient pas accessibles, surtout pour ceux qui n’ont pas d’énormes capitaux ; car dans d’autres juridictions, il n’est pas difficile de trouver des ETF qui ont le marché chinois ou indien comme indice de base, dans lequel si vous avez peu de capital disponible et que vous n’avez pas la possibilité d’ouvrir des sociétés dans ces régions, il est particulièrement difficile d’entrer,
  • Vous pouvez avoir une différenciation très intéressante, en particulier pour les ETF basés sur des indices boursiers, sans aucun problème technique et sans aucune complication ; il suffira d’acheter les actions qui vous intéressent et le système ETF lui-même s’adaptera pour représenter l’indice, en fonction des ratios de capital des sociétés cotées.

ETF d’accumulation et ETF de distribution : Que doit-on savoir

etfLes ETF peuvent être classés en deux catégories selon la politique de distribution de coupons ou de dividendes. Ainsi, nous avons :

Les ETF de capitalisation : Ce sont les produits des sous-jacents achetés (actions ou obligations) ; ils ne sont pas distribués au porteur, mais sont automatiquement réinvestis. De cette manière, les intérêts composés sont exploités ; ce qui permet une plus grande croissance du capital et l’imposition est différée lorsque vous désinvestissez. Pour faire simple, en achetant un ETF de capitalisation vous pouvez également ne rien faire pendant 10 ans ; vous ne recevrez pas de coupons ni de dividendes et vous ne paierez pas d’impôt sur le revenu pendant la décennie dans laquelle vous êtes investi,

Les ETF de distribution : contrairement aux premiers, ceux-ci sont distribués périodiquement (mensuellement ; trimestriellement ; semestriellement ou annuellement) que ce soit des coupons ou des dividendes. En achetant un ETF de distribution, vous pouvez donc garantir un revenu de votre investissement soumis à l’impôt sur les revenus financiers au moment où il vous est versé.

Il n’y a pas de meilleure catégorie que les autres ; généralement vous devez choisir un ETF de capitalisation si vous visez la croissance du capital ; tandis que les ETF de distribution sont utilisés pour percevoir un revenu et conviennent à un capital plus important.

Les ETF structurés

Les ETF structurés sont des instruments particuliers qui sont généralement organisés avec un effet de levier ; c’est-à-dire avec une couverture uniquement sur marge et qui permettent une multiplication de la performance de l’indice. Il en existe plusieurs types, et ils peuvent être utilisés pour :

  • Investir dans une stratégie à effet de levier passif, ce qui signifie avoir un instrument plus agressif sur le marché,
  • Faire des investissements qui peuvent être moins chers, dans le sens où vous pouvez bénéficier d’un investissement important en recourant ; ensuite à l’effet de levier et ainsi obtenir une multiplication de l’indice, en vous exposant à des montants bien inférieurs à ceux des ETF standards et des instruments sans levier.

Les risques d’émetteur peuvent être réduits si vous optez pour des ETF structurés qui sont négociés sur des marchés structurés et réglementés, comme ETFplus.

Les ETF structurés, s’ils peuvent certes être invitants pour ceux qui recherchent un revenu plus rapide et plus intense ; ils doivent cependant être considérés comme des instruments à haut risque, à manier avec une extrême prudence ; parce qu’ils nécessitent une bonne connaissance des variables financières et macro-économiques.

La possibilité d’ETF à gestion active

Les ETF sont nés en tant qu’instruments d’épargne et de placement collectif à gestion passive ; bien qu’au cours des dernières années, ils se soient enrichis de nouvelles méthodes, qui ont conduit à la création d’instruments qui, bien qu’appelés ETF, ont très peu à voir.

Cependant, ce ne sont pas des fonds qui sont entièrement gérés activement ; mais qui ont simplement des variables supplémentaires comme indices de référence, qui peuvent concerner la capitalisation boursière des sociétés ; la situation économique et d’autres types de variables pouvant corriger la valeur des sociétés cotées.

Cependant, les versions actives n’ont pas de gestion active authentique comme dans le cas des fonds communs de placement ; de plus, ils peuvent donc être considérés comme des ETF à gestion passive qui fondent cependant leur valeur sur un indice de valeurs autres que le simple chiffre boursier. Cependant, ce sont des instruments qui suivent des indices, aussi particuliers soient-ils.

Quels sont les inconvénients des ETF ?

les inconvénients de l'ETFLes ETF se sont également imposés dans la mesure où par rapport aux fonds à gestion classique et active ; ils ont des coûts de gestion beaucoup plus faibles.

Entre autres, le secteur a été mêlé ces dernières années à une guerre entre les émetteurs ; ce qui a encore fait baisser les commissions perçues par les gestionnaires de cette catégorie particulière de fonds. Les coûts sont donc généralement bas, mais il faut être prudent ; car dans les secteurs à faible profit – par exemple, les obligations – même 0,1% par an pourrait faire la différence.

Le problème, à notre sens, n’est pas dans le produit lui-même mais dans l’usage qu’une personne veut en faire. Les ETF sont le meilleur moyen de faire des investissements diversifiés à faible coût et aussi avec un capital réduit ; mais, forcément, il faut comprendre ce que vous achetez.

Sans allocation d’actifs adéquate, en effet, le risque de construire un portefeuille trop agressif pourrait entraîner des pertes inattendues à court ou moyen terme. Parler d’investir dans les ETF est très générique ; c’est comme si on se demandait s’il est facile de conduire une voiture : en gros oui, si on sait s’y prendre, sinon le risque de se cogner dans le mur est évident.

Investir dans des ETF en ligne

La plupart des investisseurs achètent des ETF en ligne via leur compte. Plus précisément, vous pouvez acheter des ETF en ligne via :

  • Un dépôt de titres, ou
  • Une plateforme activée pour le trading en ligne.

Les deux solutions se « ressemblent », la différence substantielle est que le portefeuille-titres est généralement associé à un compte bancaire ; alors que la plateforme est un courtier qui permet d’accéder aux marchés financiers sans avoir besoin d’ouvrir un compte courant.

ETF en banque : est-il possible de les acheter ?

Théoriquement oui même si, en pratique, les conseillers bancaires déconseillent ou découragent l’achat. En se concentrant sur la vente de leurs fonds actifs ; les banques parlent presque toujours de leur produit et ne font pas la promotion des ETF. Avec votre propre banque à domicile, cependant ; il est possible d’acheter des ETF en ligne via votre propre portefeuille de titres.

Découvrez aussi :  Nos meilleurs conseils pour acheter des actions en toute quiétude 

Article précédent
Article suivant